JO 2024, coup de boost sur l'Ile-de-France !

27 nov 2017

0

L’attente fut longue mais le plaisir n’en est que plus grand ! 100 ans après les JO de 1924, Paris va accueillir de nouveau le Monde et ses athlètes. Accueillir les JO c’est la promesse d’une vingtaine de millions de visiteurs sur la période des Jeux, plus un boost économique certain avec plus de 200 000 emplois pérennes à la clé ! Quid de l’impact sur le marché immobilier ? Ces JO tant attendus vont-ils dynamiser la ville et sa banlieue comme tous les professionnels le prédisent ?

Lire plus

L’une des grandes forces du dossier parisien fut la promesse de coûts maîtrisés en s’appuyant sur un socle d’infrastructures existantes telles que le Stade de France, Roland Garros, Bercy, la U Arena… En plus de nombreux aménagements prévus, certaines installations vont pourtant voir le jour en Ile-de-France : un centre aquatique de pointe à Saint-Denis, une seconde salle omnisport à Bercy, le village olympique de 17 000 places sur le site de la Cité du Cinéma ou encore le village des médias au Bourget. Il est donc facile d’imaginer que les départements de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise vont bénéficier d’un coup de projecteur unique leur permettant de surfer sur un nouvel attrait économique.

 

Ces deux départements historiquement moins chers que leurs voisins franciliens risquent bien de les rattraper sur le plan des prix des biens immobiliers. Il y a 20 ans, le même phénomène s’était produit en marge de l’inauguration du Stade de France. C’était alors tout un paysage urbain rénové qui avait attiré les investisseurs à Saint-Denis.

Nul doute que les différents projets d’aménagement et notamment de logements qui sont prévus autour des sites des JO 2024 devraient stimuler l’environnement urbain de la même manière.

 

Mais c’est bien sur l’alliance des JO et du Grand Paris Express que tous les espoirs se fondent véritablement.

Le Grand Paris Express, qui verra le jour en 2023 (en grande partie), est un supermétro de 200 km qui fera le tour de Paris pour relier la capitale et les villes de banlieue entre elles. Pour les JO, ce ne sont pas moins de quatre lignes nouvelles qui seront ouvertes, et qui permettront aux spectateurs des JO et aux Franciliens de circuler rapidement et confortablement dans toute la région.

 

 

Voici donc d’intéressantes perspectives d’investissement pour les années à venir… en attendant la moisson tant attendue de médailles tricolores ! 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Nous vérifions par cette question que vous êtes bien un internaute et non un automate informatique.
5 + 15 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.